Interview de Florine Parisse

Afin de vous faire connaître davantage notre nouvelle auteure, Florine Parisse, nous vous avons concocté une interview ! Nous espérons que celle-ci vous donnera envie de découvrir sa saga fantasy “l’Echiquier Divin”.

1/ Bonjour Florine ! Pour commencer cette interview, nous allons commencer par le début. Qu’est-ce qui a déclenché votre passion pour l’écriture et depuis combien de temps cela dure-t-il ?

Grâce à mes parents, j’ai grandis parmis les livres. J’ai toujours beaucoup lu et j’ai passé une grande partie de mon adolescence avec des romans dans mon sac. La lecture c’est une porte ouverte sur des mondes enchanteurs. C’est tout naturellement que j’ai eu envie moi aussi, d’écrire des histoires. Cela a commencé avec de petits récits illustrés quand j’étais enfant et cela ne s’est jamais arrêté. Pour moi, raconter, c’est une bouffée d’oxygène.

2/ Quels sont vos auteurs et vos livres préférés ?

J’ai beaucoup de respect pour Stephen King, pour sa productivité et sa qualité d’écriture. En tant qu’écrivaine, je trouve en lui un modèle à suivre. En Fantasy, mon coeur balance entre Georges R. R. Martin, David Eddings et Joe Abercrombie. Comme tout ceux de ma génération, j’ai grandis avec J.K Rowling et les aventures d’Harry Potter m’ont guidés jusqu’à l’âge adulte. Pour finir, je suis une grande admiratrice d’Agatha Christie ! Il ne se passe pas une année sans que je lise au moins un de ces romans. Mais il me reste encore beaucoup d’auteurs à découvrir.

3/ Avez-vous des habitudes bien à vous pendant que vous rédigez vos romans ? Si oui, lesquelles ?

Tout à fait, je suis incapable de travailler sans musique. C’est ce qui me permets de me plonger dans l’ambiance de la scène que j’écris. Et pour me stimuler, je carbure au thé.

4/ Parlez-nous un peu de L’echiquier divin. Qu’est-ce qui vous a donné l’idée d’écrire cette saga ? Quels messages souhaitez-vous y faire passer ?

Toute cette histoire est née d’un dessin que j’ai réalisé durant mes études artistiques, qui représentait celle qui plus tard, serait nommée Thahild. J’ai commencé à m’interroger sur le destin de ce personnage.  Qui était-elle ? Quel nom lui donner ? Quelle pourrait bien être son histoire ? Quelques idées me sont venues et je les ai couchées sur papier. Et depuis, je n’ai cessé d’étoffer son histoire.
Je ne me reconnais pas du tout dans la plupart des héroïnes de Fantasy. Elles sont trop lisses, trop parfaites et ne me permettent pas de m’identifier. Je voulais écrire une histoire où un personnage féminin ne serait pas uniquement défini par sa beauté ou une romance. Pour moi, Thahild est une féministe au temps des vikings.

5/ Avant d’être éditée chez nous, avez-vous déjà publié votre roman ? Si c’est le cas, partagez-nous votre expérience.

Non, c’est la première fois que je suis éditée. L’écriture d’un manuscrit, c’est quelque chose de très personnel. On le garde pour soi, comme une petite chose fragile. Le temps passe, on le nourrit de nos expériences, de nos rencontres. Un jour, cette relation exclusive ne suffit plus et on décide de montrer notre bébé à d’autres personnes. Bien sûr, c’est assez effrayant mais quiconque veut avancer, doit bien se confronter à d’autres opinions. Et puis, après des années de travail, on tente la dernière étape : les maisons d’éditions.

6/ Quels conseils donneriez-vous à des auteurs en herbe ?

Soyez patient. On ne donne pas naissance à une bonne histoire en quelques mois. Selon moi, il est important de laisser ses idées mûrir et de vivre avec. Ce qui nous paraissait transcendant au départ nous semble parfois cliché par la suite. Le mieux c’est de se confronter avec des personnes qui ne font pas partie de votre cercle intime. Ainsi, vous aurez des avis constructifs et objectifs.

7/ Pourquoi avez-vous choisi le titre L’Echiquier Divin ? Que se cache-t-il derrière (sans spoilers !) ?

Cette histoire parle de divinités tantôt puissantes, tantôt agonisantes. Je voulais souligner le fait que chacun de mes personnages était un pion dans un gigantesque plateau, dont les Dieux sont les joueurs. Les pions sont-ils destinés à le rester ? Où chacun est-il libre de ses choix ? J’explore la réponse dans ce livre.

8/ Comment vous est venue l’idée d’éditer votre histoire ?

J’étais en quête d’avis objectif sur mon manuscrit. Alors, je me suis inscrite à un site d’écriture où de nombreux lecteurs on pu le lire et le commenter. J’ai reçu beaucoup d’avis positifs, ce qui m’a poussé à le faire éditer par la suite. Ces personnes m’ont permis de voir le potentiel de mon livre et m’ont aidé à croire en lui. Fortifié par leurs soutien, j’y ai puisé le courage de l’envoyer à différentes maisons d’édition.

9/ Quel est votre personnage préféré dans votre premier tome ?

Comme beaucoup de lecteurs, j’ai de l’affection pour Roderick car il est inspiré des mentors que j’ai eu durant mes apprentissages. Il suscite en moi autant d’affection que d’impatience.

10/ Un petit mot pour la fin ?

Je tiens à remercier les éditions Heartless pour leur confiance et leur aide précieuse. Je n’oublie pas mes premiers lecteurs (qui se reconnaîtront) car sans vous, je ne serais pas là aujourd’hui ! Je remercie également les nouveaux lecteurs qui prendront le temps de découvrir l’univers sur lequel je travaille depuis tant d’années, dans l’espoir de vous faire voyager.

Share this post

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart

Votre panier est vide.